Corrections et mises à jour collaboratives

Dans cette page sont présentées les corrections et mises à jour de mes livres, envoyées par des lecteurs/montagnards assidus : Contact transparent2


Pyrénées 1000 ascensions Tome 1, Hendaye-Somport :

Retona 2781 au lieu de 2718
Escarra couloir E dep Escarilla affreux et dngereux car mouillé par ruisseau. la piste n’est pas praticable a partir de la descente sur le lac. Elle est de toutes façons interdite à la circulation (barrière) dés la sortie du village.
piste du collado ladrones privée, barrée en bas.
piste Magdalena et canal Roya fermées
piste vilanua collarada fermée à 3km du village
les pistes de Canfranc et Tena seraient praticables en demandant le permiso a la mairie ou au bar du village.

@p.30 chap. 1, Supprimer fin avertssem cartographie
@chap 13 P.321, légendes inversées.
P.58 Carte artzamendi n0 itin mauvais.
P.289 carte oroel n° d’itin inversés
@chap 12 p.297 colchique des Pyrénées
@chap. 9 p.230 orchis sureau
@chap. 14 P.339 joubarbe à toiles d’araignées
@chap. 4 p.118 orchis male (mascula)

@chap.2 PYR1 P37 légende photo et p.39

@chap. 14 p.344 Légende Penas del Calcin depuis le barrano de Escarra


Pyrénées 1000 ascensions Tome 2, Somport-Vignemale :

Tendeñera : les deux pistes issues de Yésero et de Linas de Broto qui permettaient une approche rapide par le versant sud sont devenues intégralement interdites à la circulation automobile (barrière et chaîne). distance +4km et dénivelé +300m.

la photo en double page pp216-217 est légendée « Telera et Infierno depuis le col de Labaza ». En fait l’Infierno n’est pas visible, ce sont le Garmo Negro et l’Argualas.

(Philippe Queinnec)


Lurien VN par Soques éboulis épouvantables et dangereux dans couloir
N°188 intro, incohérence avec la diff de la cheminée

chap.10 p.208 nº280 itin garmo negro escalade N 280 dangereux AD pourri

p51, 56 césure

chap.9 p.183 nº262 refuge d’arremoulit pour Larribet p;183

Arnales VN directe face O aboutissant entre les deux cotes 3003 3006 un pas de II sur la crête, mieux que depuis la brèche.


Pyrénées 1000 ascensions Tome 3, Gavarnie-Bielsa :

topo 400c Baudrimont SE par la crête *O* (pas E). C’est d’ailleurs ce qu’indique la carte page 92 sous l’itinéraire 400d et sur place, c’est évident. > Pour les pistes, je pense qu’elles seront à terme toutes > interdites (ce qui n’est pas plus mal). J’approuve aussi leur fermeture mais je constate des stratégies très différentes : – l’Aragon semble progressivement les interdire toutes et totalement (très bien). – en France, on met un simple panneau d’interdiction, qui est superbement ignoré par les locaux, paysans, chasseurs ou ramasseurs de champignons. Par contre, il vaut mieux être immatriculé dans le département, sous peine d’amende salée. – la Catalogne (au moins le val d’Aran, je connais moins le reste), au contraire, les transforme en itinéraires 4×4 avec panneaux routiers, ou ne les autorise qu’aux taxis payants et hors de prix. La pire des situations pour le randonneur à pieds… Ayant petit à petit appris à lire une carte dans tous les sens, sans me préoccuper de l’orienter, que ce soit vers le nord, dans le sens de la marche ou comme le topo, j’imagine à peine vos difficultés… Cependant, dans un ouvrage de description comme le votre, il est agréable que les cartes soient toujours orientées vers le nord : on ne prend pas toujours la peine de chercher la petite flèche, plus ou moins bien cachée dans un coin (je me suis fait avoir une fois sur un schéma 3D, alors qu’il est évident dans leur cas que le nord n’est pas nécessairement en haut). Concernant les deux ou trois inversions d’orientation dans les textes, elles ne m’ont jamais perturbé : les cartes (que ce soit celles du livres ou celles de l’IGN/etc) lèvent sans la moindre ambiguïté le doute. Et puis celui qui n’arrive pas à trouver l’Aneto depuis la Rencluse n’a vraiment rien à faire là !

(Philippe Queinnec)


n°497 depuis le Vallon de Saux
n°452b en violet p. 176
cruz de la guardia 2103
n°374 p. 50 bleu rando Moy.
n°384 p. 62 bleu Rando Moy
n°385 et 386 rouge

inverser cyan magenta cartedet marboré

edition basque :
photo serre mourène escalade cadre
Général :
le contournement du doigt du mont perdu est difficile (rappel) car le glacier a beaucoup descendu et le rocher est vertical

p.202 manque flèche légende

Batoua sud bien meilleur par le chemin du Pto de la madera puis la crête plutôt que mon itinéraire de traversée dans pente d’éboulis pénible. meme chose sur carte Bielsa Cotiella.


Pyrénées 1000 ascensions Tome 4, Bielsa-Val d’Aran :

page 32, photo légendée « lac de Pouchergues ». N’est-ce pas plutôt le lac de Clarabide ? –

page 32, historique des Gourgs Blancs : pour la première ascension, Russell n’était pas accompagné de De Monts ni de Bazillac (qui ne feront parler d’eux que 15 ans plus tard). Son guide était J. Haurillon. [ J’ai tenté de déterminer précisément les premiers ascensionnistes des 3000. Le résultat est  :

http://www.enseeiht.fr/~queinnec/Rando/premieres.html

le guide Ollivier est parfois contradictoire avec les souvenirs de Russell ou les extraits cités par Beraldi. ] –

topo 540 : Belloc par Espingo : il manque « Escalade PD » dans l’entête. –

topo 557 : cabane de Lastoué -> cabane de Sarnès (la cabane de Lastoué est une ruine) –

page 140, schéma détaillé des Posets : confirmer le tracé du 597. Dans mon cas, j’ai atteint la crête bien plus au nord (au col 2878m de la carte Alpina). Dans mon souvenir, la crête n’est pas facilement accessible au point indiqué sur le schéma. –

page 140, même schéma : il manque le tracé du 596c (magnifique trajet). –

page 149, légende de la photo du bas : je ne pense pas qu’il s’agit du cirque des Clots, mais plutôt de la vallée suivante au Nord (barranco de Millars (!) sur la carte Alpina). En outre, la brèche Carrive ne donne pas sur le Bal des Clots mais bien sur ce cirque-là. –

topo 606 : gagner à l’*E* le col del Cabo la Vall (pas O) –

page 222, schéma Aneto : il manque le tracé du 649 (dans l’Argmengaud – Jolis, je ne comprends pas non plus de quel côté il faut aborder l’arête Sud. Il faudra que j’aille voir un jour…) –

page 238 : historique de la Forcanada : jolie légende de la mort de Tonnellé (avec deux L) après avoir erré autour de la Forcanada, mais hélas, la vérité est moins belle : il trouve l’accès certes laborieusement, mais dès le premier jour où il s’y attaque ; il meurt deux mois et demi plus tard, de la typhoïde (d’après son récit, réédité récemment). –

topo 660 : la route est maintenant goudronnée jusqu’à l’Artiga de Lin. –

topo 660 : un sentier bien tracé (départ un peu difficile à trouver dans les arbres) s’élève exclusivement rive droite, avant de traverser quelques mètres sous l’estanhet dels Puis. Le tracé sur la carte RandoÉditions n°23 me semble fantaisiste. –

topos 681, 682, 694, 697, 699 : en été, la piste de Valarties est interdite au-delà du pont de Ressec.

(Philippe Queinnec)


Le sentier aboutit a la coma de San Adrian sinon on monte directement sur la crete E du turbon.

n°608 escalade PD sup. passages de III


Pyrénées 1000 ascensions Tome 5, Val d’Aran-Andorre :

panorama des Trois Seigneurs (page 220) : le pic indiqué Journalade est en fait le cap de la Dosse. Le pic de la Journalade est plus à gauche, non présent sur la photo.

topos 706, 708, 710 : la piste de Tredòs est interdite en été à partir des bains de Tredòs (1750m environ). Dénivelé + 100m, horaire +1h (c’est plat…) –

topo 749 (Montlude) : depuis Vilamòs, un sentier balisé blanc-jaune coupe les lacets de la piste, et la quitte à la cabane de Sacauba pour continuer dans le val de Varradòs avant de rejoindre la passada de Simonet. –

page 113 : le 753b du schéma = 753a du texte ; le 753c du schéma = 753b du texte. –

page 134 : photo légendée « Pic de la Calabasse ». En fait c’est le pic de Paumaude, qui masque la Calabasse. –

page 144, le 765b (Maubermé par la face NE) n’est pas tracé sur le schéma. –

topo 770b, Bulard : l’arête N n’est pas difficile. Par contre, elle est exposée et nécessite impérativement un temps sec. Je la coterais F ou Fsup, exposé. –

topo 770b, Bulard : la piste de l’Arech (médiocre) est interdite au-delà du lacet 1223m (barrière). Un sentier sensiblement horizontal, balisé vert-jaune, rejoint au sud le GR10. –

topo 790, Soubirou : à Rouzé (manque l’accent dans le texte), le GR10 continue à l’O jusqu’au col de la Serre du Cot. Le cheminement décrit et dessiné pour rejoindre directement le col des Portes est beaucoup plus confus. –

topo 800, Puntussan : deuxième colonne : 2eme ligne: « s’élever au *SO* puis au *S* » ; dernier mot NO -> SO. [ itinéraire non suivi, d’après la carte seulement.

Philipe Queinnec (Philippe.Queinnec@enseeiht.fr)

p.226 voir txt esp.
@p.289 txt manquant
@cap 8 p252 itin824, s’élève à l’est (et non vers l’ouest)
@ indice Mussoles quitar O
@bassiero crete PD inf entre les deux sommets
@Nº 772 A 2150 se diriger SO et on SE.

@P.196 Croquis Certascans sud suppr serra de les canals, changer couillac mal placé et cap de l’Estany


Pyrénées 1000 ascensions Tome 6, Andorre-Cap de Creus :

page 28, photo légendée « Pas du Bouc et Bourbonne ». Le Bourbonne n’est pas visible ; on a de gauche à droite, la pointe 2562 à l’O du pic de la Sabine, le col de la Sabine (masqué), la grande pente menant à la pointe 2641 d’où démarre la crête de la Soulane et enfin le pic du Pas du Bouc. [ d’où est-ce pris ? Du plateau de Beille au téléobjectif ? ] –

page 55, photo du milieu (cylindre d’Escobes) : ce n’est pas la face S mais les faces O et N (la brèche S est plus élevée que la brèche N ; comparer aussi avec la photo page 54).

Je ne sais pas si vous envisagez de rajouter des topos (ça ferait « 2000 ascensions »…), néanmoins en voilà quatre splendides randonnées que je recommande chaudement : – Valier par la vallée du Muscadet en rejoignant le 777 (balisage GR10 puis jaune). De toute beauté, se combine avec l’accès habituel par le Ribérot. – Traversée du port de Barlonguère. L’arrivée par l’O au col est un des mes grands chocs, avec la découverte soudaine du Valier par-dessus l’étang Long, similaire à ma première arrivée au port de Vénasque ou à la brèche de Tuquerouye. – Sentier du cirque des Crabioules, faisant la jonction cabane de Sarnès (Lastoué) et station de pompage du Maupas (balisage rouge puis sentier aménagé). Mon chemin d’accès préféré au refuge du Maupas. – Pic du Pas du Chien depuis le barrage de Riète par la vallée de Calvière. Si vous cherchez plus d’infos, et sans vouloir me faire de la pub voir :

http://www.enseeiht.fr/~queinnec/Rando/

Bon courage pour les corrections

(Philippe Queinnec)


p.215 : pié de foto : Serra d’Ensija et paroi de la Gallina Pelada.

p.214 n°947 : à la station de ski nordiquue de(….) sur la piste carrossable pendant un bon kilomètre puis, à la hauteur de Fontfreda (1670m, 15’ à pied), on prend (…)

p. 211, n°946 . Une passerelle métallique (…) qui servit de prison pendant les guerres carlistes et la guerre contre les français au XIXe siècle.

p. 211 : carte : corriger el Cogul, marquer serra de Busa et noter en bas : (Solsona – PK 115)

p.165 : carte, marquer en jaune la route Gosol Josa Tuixen.

P. 93 94 n° 900 901 et carte p. 93 et 94 changer altitude Tossa Plana : 2916m, N°900 : La Tossa Plana de Lles, point culminant de la Cerdagne (d’après les derniers relevés de l’ICC), est appelée aussi (…)

p. 266 N° 975 : les crampons sont indispensables, au moins le matin. Un bloc éboulé, qui a obstrué momentanément le passage, a été dynamité il y a quelques années.

p.74 n° 887 titre (…) depuis Cal Jan de la Llosa : Escalade PD sup., compliquée, déniv. 1280m, 9h AR appelée aussi pics de l’Áliga, présente de sérieuses difficultés d’escalade, contournables par des couloirs incommodes et des traversées en mauvais rocher. C’est l’un des passages les plus délicats du grand tour du cirque des Pessons (réservé aux pyrénéistes expérimentés). (…) Au sommet de celui-ci, mla crête se complique (IV) ; aussi vaut-il mieux l’éviter par un nouveau couloir à gauche (délicat) avant de remonter à la crête par une pente fort raide.(…) remplacer les cotations suivantes II par III et III inf pour le dernier.

N°888 titre : escalade PD sup, compliquée. (enlever Rando Diff) corriger aussi l’indice à la fin. En italiques : Voie assez compliquée pour escaladerr les Pics de Ribus en traversée depuis le Montmalús (Passages de III, itinéraire réservé aux Pyrénéistes expérimentés). (…) Une sente file sur le rebord gauche pour remonter laborieusement la combe à travers un grand chaos de blocs granitiques et atteindre la crête (…) (…) On rejoint alors l’itinéraire précédent pour escalader les 3 pointes impressionnantes (III, 2822m, 2h45).

P. 226 Carte, completer la piste sur la crête jusqu’au pas dels Lladres.

p. 205 n°945 – COGULLÓ (1620) (…) le Cogulló, point culminant de la Serra de Turp, l’un des pics les mieux individualisés(…)

p.278, carte Coll de Riu au lieu de Espinavell, Vall de Riu, en contrebas à l’W.

p.288 : Carte Puigsacalm faute : Puig de les Civaderes et coll de Manter. Manque rasos de Manter au 1390. AU 1390 placer : « Pal indicador n°100 »

p.49 : carte modifier l’itinéraire 875, à flanc depuis le coll d’Albe jusqu’au couloir du « P » de Pic de Noé.

p.53 :n°874 : (…) quelques cairns permettent de filer sur le flanc ouest du pic de Noé, avant de grimper à la crête par un couloir. Parvenu au col entre Noé et Escobes (…).

p.35 croquis Serrera : modifier itinéraire 863, passant par le lac d’Estanyo et la crête 2915.

p.36 n°863 : (…) de son voisin le pic de Casamanya. Au pla de Sorteny (1900), on traverse le torrent pour monter au sud dans le bois et s’engager dans le ravin qui conduit à l’estany de l’Estanyó (2339m, 1h20). L’itinéraire, bien marqué, gagne un collet au nord du lac, avant de suivre sans difficulté la crête ONO du pic, jusqu’au sommet (2915m, 3h).

(Dr Antonio Cabré)

 


La Montagne Basque (300 itinéraires) :

 


La Montagne Basque (400 itineraires) :

@Bizkaia Berdatzandi pour bedartzandi p. 29
@LAPURDI p.183 pié de foto Zelaiburu pour Apalaenea.

Iparla E route après berroa et piste vers les deux cols + enclos génant au col de Galarze, traerséee délicate de Idokolepo vers base du couloir d’Iparla.
carte pyr PB Yesa et ortzanzurieta lettres superposées
p.100 ed vasc et spn en Tête Karria

base de Pagomakurra : Areatza, situé sur l’ancienne route à prendre au village précédent, Vilaro n’est plus marqué.

NAV p.Hautza erratzu ferme du départ passage interdit.
nouvel itin par la route d’Inarbil, après la première ferme

p.256 ZUB Crete Arbuti impraticable, voir contournement par le sentier nord.


Sites Secrets du Pays Basque :

Udalatx cirque, sortie facile par cheminée à gauche puis sur la crête.

Irubelakaskoa, Arète de castilla à Irubel ne passe plus telle qu’elle est décrite.
Irubelakaskoa,  aux asphodèles un balisage semble conduire à une crevasse, peut être de spéléo.

Irubelakaskoa, en été, le bas de la voie du cirque des asphodèles est envahi de fougères géantes garnies de ronces. C’est quasiment impraticable, à moins de s’armer d’un solide bâton et de dépenser pas mal d’énergie pour forcer le passage (aidé par un ancien balisage).


Sentiers Méconnus du Pays Basque :

ARBAYUN : au débouché d’Arbayun barrage en béton plutôt barrière, l’eau passe dessous (pas de tuyau) ne pas se cogner la tête quand on est emporté par le courant
LA LEZE p.224, c) rive droite pour rive gauche.
descente arete NE bien marquée le long de la crete du haut et d’ezkieta aussi. bois de hetre et dechenes magnifgique à ezkieta, sauvage, vierge et moussu.
idem pour le bas de la crete de castilla pas de sentier, dans végétation agressive, impossible en été.


Guide des Pyrénées Basques :

la montée des Trois Rois est assez raide sur des corniches assez impressionnantes, surtout à la descente (piedras sueltas). pierres croulantes. compter 4h pour atteindre le sommet dep Linza. refuge ouvert toute l’année 900 la nuite 1200 le repas.
Hautza erratzu ferme du départ passage interdit.
Baigura, route jusqu’au sommet en bon état mais interdite.
Crete Arbuti impraticable, voir contournement par le sentier nord.
autza, itin par trempeta bon, avec pancarte au départ. retour meilleur par le chemin (beau) qui suit intégralement la vallée depuis le col d’Ispegi. balisé. 8h AR.
Aia Un 2e anneau placé au dessus du premier dans la descente du Txurrumurru.
pas de main courante.
VN dep Pokoketa Elurretxe, on contourne une replantation jusqu’à un bel Elhurzulo. Puis grand chemin en lacet tracé à la chenillette jusqu’à la cueva.
Accés au hameau (squat) d’Arditurri par une voie goudronnée pour piéton et cyclistes sur l’ancienne voie ferrée, avec tunnels arrivant à Arditurri et c’est tout. Accés confus au plan incliné et aux trous de mines. Le site est maintenant aménagé pour la visite depuis quelques années.

L’itinéraire de l’artzamendi depuis le Pas de Roland n’est plus possible par Etchéberriaranea. Il faut monter par Markista (côté vallée du Laxia).

 


Cartes Pyrénéennes au 1:25.000e :

Bielsa : Pico Alcorz faux
falta bco hospital de Tella
itin Batoua coté espagnol . Il faut passer par le puerto de la madera, sans traverser à flanc par une pente très raide et torrentera.

Belagua : Altitude Agüerri : 2249 au lieu de 2450.
Ansabère Aiguille Sud au lieu de Grande Aiguille

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s